Accueil

  • : Le blog de Pom
  • Le blog de Pom
  • : Patchwork, quilt, peinture, poupées, photos, Régions de France...
  • Contact

Il butine ailleurs

Pour Trouver Un Article De Ce Blog

Copyright

Photos et textes de ce blog, sauf mention contraire, sont de Pom, et ne sont pas libres de droit. Merci de me demander l'autorisation. Reprendre une mention de copyright d'un tiers sans son autorisation est un délit de contrefaçon.
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 01:04

Absence Silence

 

Elle aimait lire, elle aimait jardiner...

J'avais brodé pour elle ce marque-page DMC, quelques fleurs de Fuchsia au point de croix sur un galon de toile Aïda écrue de 5 cm sur 18. Détails ici et là.

Marque-page-1.JPG 


Elle ne lira plus. 

Fuchsia-4.JPG

 

Elle nous a quittés un mardi de novembre à l'aube. Maintenant poussière d'étoile.

Une voix s'est tue, soprano premier prix de conservatoire de chant.

Le Playel du salon attendra en vain les doigts qui faisaient vibrer ses cordes.

Dans son jardin, ce jour-là, toutes les vivaces qu'elle a plantées se cachaient sous le tapis de neige...

Le-jardin-des-parents.JPG


Les arbres frissonnaient.

Vue-du-balcon.JPG

 

Le prochain printemps, le jardin attendra en vain la main verte experte qui le dorlotait...

Quelques jours auparavant, elle a dit à son fils aîné : "Je suis trop vieille maintenant."

Son sourire refleurira sur les lèvres de ses petits-enfants, sur les joues de ses arrières-petits-enfants...

      

Au printemps les bourgeons nous parleront d'elle, en été toutes les plantes colorées et parfumées rirons avec elle...


Ne pleure pas petite soeur, fais-la vivre.


Absence Silence

Abandon Frisson


Dans ma mémoire : Travail - Abnégation - Art.

Partager cet article

Repost0

commentaires

M

Merci pour ce si gentil commentaire chez moi pour le deuil qui me frappe.Moi aussi je compatis à ta douleur, perdre sa Maman est ,je crois, ce qui est le plus difficile à supporter.Ne plus pouvoir
lui montrer ce qu'on fait, lui demander son avis.......Amicales pensées.


Répondre
P


Oh ! Merci d'être passée par ici, c'est gentil !


Ma mère avait 88 ans, alors c'est une logique implacable. Mais ce n'est pas facile à gérer pour autant.


Je te souhaite beaucoup de courage, surtout en ce temps de fêtes où il semble presque obligatoire de s'amuser. Mes amitiés.



C

Affectueuses et tendres pensées pour toi et ta famille. Ton texte est très beau, et je pense à ma maman partie brutalement il y a 4 ans elle aussi disait qu'elle était trop vieille et qu'il était
temps qu'elle se repose enfin
de tout coeur avec toi !!!
Chantal


Répondre
P


Merci, c'est gentil. Un décès brutal est encore pire que quand on doit s'y attendre dans un avenir très proche. Bien amicalement.



Y

"Elle nous a quittés..." . Et les images qui suivent : quelle évocation émouvante et poignante . Sans "LA" connaître , ou l'avoir connue , j'en ressens une grande tristesse .
Yvon


Répondre
C

Bel hommage à celle qui a fait de toi ce que tu es .... Elle ne souffre plus maintenant et veille sur sa petite famille de là où elle est.
J'ai une tendre pensée pour toi ce soir et j'embrasse Pom.


Répondre
P


Merci, c'est gentil, bonne soirée.



T

avec un peu de retard j' apprends la triste nouvelle !
avec beaucoup d' égoïsme, je me dis que j' ai l' énorme chance d' avoir encore la mienne.
j' ai une pensée pour toi, et sais que la nature est impitoyable dans sa logique !
bisous


Répondre
P


Merci, oui à 88 ans ça devait arriver un jour ou l'autre ! lol !



A

Le billet précédent m'a entraîné jusqu'ici, jusqu'à ces mots que je découvre. Avec retard, mais sincérité, je vous adresse mes plus amicales et chaleureuses pensées. Alain


Répondre
P


Merci Alain.



P

J'ai beaucoup de retard ma belle,je t'envoie mes plus sincéres condoléances.
Ton article est très émouvant........
Doux bisous ma chère.....


Répondre
P


Merci bien, Sylviane.



S

Avec du retard Pom... je viens t'adresser mes meilleures pensées dans ce moment si triste pour toi et ta famille. Mes amitiés


Répondre
P


Merci Sitelle. Amitiés.



M

quel beau marque-page....
Bises et bonne fin de soirée


Répondre
C

Une authentique et profonde émotion étreint ma gorge à te lire ce soir... Tes mots si discrets et poétiques pour cette évocation de l'être aimé me vont droit au cœur, me ramènent à des sentiments
personnels et analogues. Bien des pensées bienveillantes cheminent vers toi, bravant la neige et le froid pour t'apporter un peu de chaleur, si cela est possible... Je t'embrasse, à bientôt...


Répondre
P


Merci pour ton gentil message. La vie continue... Bises.



E

Un peu en retard , mais je suis de tout cœur avec toi, ton article est très émouvant ...
Toutes mes condoléances
Bisous
Liliane


Répondre
P


Merci Liliane. Amicalement.



T

Très sincères condoléances Pom


Répondre
G

J'ouvre ton blog, après avoir reçu ton article sur "Papillon frivole", et il m'apparaît que tous mes mots seraient bien faibles... Une très forte pensée pour toi.


Répondre
P


Merci, c'est gentil ! T'inquiète, le choc n'a pas été trop dur ! Etant proportionnel à l'attachement affectif...



J

le décès d'une mère est une épreuve, même âgée, même malade. Je suis trop vieille c'est ce que disais ma mère il y a deux ans, trois mois avant sa mort. Bisous


Répondre
P


Pour avoir travaillé en services hospitaliers, on constatait souvent que les malades sentaient leur fin approcher, ou ils n'avaient plus envie de lutter.


Parfois quand on leur disait "au revoir, à demain", ils nous répondaient "on ne se reverra pas demain", et effectivement grande tristesse le lendemain !


La mort nous apprend aussi la vie...


Bisous à toi.



F

Pom, j'arrive un peu tard, je m'en excuse.
Même si tu attendais cette fin douloureuse, c'est une période extrêmement difficile. Aussi par la pensée, je m'associe sincèrement à ta peine. Bien à toi.


Répondre
P


Merci, tu es gentille. Le plus difficile maintenant est de gérer la succession ! Et comme c'est essentiellement mon frère aîné qui s'en occupe, je n'ai pas beaucoup de soucis !


La vie continue, avec peut-être en plus un regard différent sur la vie et les humains...


Merci, bien amicalement.



G

bonsoir...
belles broderie, belles photos et bel hommage plein d'amour et de tristesse....
bonne soirée et
amicalement


Répondre
B

Tu lui as fait un joli marque-page, elle a eu plus de plaisir à lire. Toute ma sympathie t'accompagne, bises.


Répondre
P

Quand on perd quelqu'un, son absence crée un vide qu'on ne peut jamais combler complètement.
Bon weekend.


Répondre
D

Avant de refermer le livre, marquer la page
Une pensée pour celle qui fit ce bel ouvrage
Au printemps les vivaces du jardin lui rendront hommage
Dans votre coeur à jamais gravée, son image


Répondre
C

La longue maladie de ta maman a dû être une bien dure épreuve pour vous tous, je sais que tu es forte, mais mes pensées t'accompagnent, amitiés.


Répondre
M

Je comprends mieux d'où viennent tes talents. Ta mère t'a appris beaucoup de choses, mes affectueuses pensées t'accompagnent dans ce moment difficile.


Répondre
Z

Vous rendez là un bel hommage, tout en délicatesse, à cette personne proche et à la vie.


Répondre
S

Tes broderies sont très fines j'aime beaucoup. Le jardin de ta mère est aussi très joli en hiver, elle s'est donné du mal mais vous êtes tous récompensés par les dons qu'elle vous a faits. Je
t'embrasse, tite Pom.


Répondre
D

C'est un très bel hommage, tendre et touchant pour ta maman ! Je suis sûre que là où elle est maintenant elle l'entendra. C'est un passage bien difficile mais tu as raison ta maman vivra toujours à
travers ses enfants et ses petits enfants. Courage ! je suis de tout coeur avec toi..
Bises. Daphné


Répondre
F

Il vous reste de vrais valeurs-souvenirs, amical soutien.


Répondre
C

Ta broderie est très belle, ta maman t'a apporté beaucoup de belles choses, tu as raison il faut la faire vivre encore à travers tout ce que tu fais, bises amicales.


Répondre
B

Je n'ai pas connu une mère ainsi... Mais j'imagine.... la peine de ma fille avec qui je suis plus fusionnelle. Elle vivra à travers son jardin, tes souvenirs, mais l'absence est dure, même si elle
se sentait au bout.
Sans doute encore plein de choses à partager, à raconter....

Je te fais de gros bisous!!!!!!


Répondre
C

Très émouvant et discret ton article, tu es très forte pour émouvoir en douceur. Respect madame Pom !


Répondre
C

Ton article est triste, mais ton fushia brodé est très beau. Toute mon amitié en cette triste circonstance.


Répondre
M

Bisous gentille Pom, à bientôt.


Répondre
M

Affectueuses pensées. Ton texte est très beau, et il m'a fait penser à ma mère qui n'est plus. Dur, dur ! Bises.


Répondre
1

Vos mots sobres en sont d'autant plus émouvants. Amicales pensées.


Répondre
M

Et votre mémoire ne l'oubliera pas...
Bises


Répondre
J

Toujours très digne ma petite Pom, jusque dans l'émotion. Merci d'être comme ça.


Répondre
P

Quel bel hommage, décidément tu sais dire les choses avec simplicité, et émotion. Marie-Odile, je t'embrasse, tu as toute mon amitié.


Répondre
L

Elle t'a légué beaucoup de belles choses, tu peux en être fière, je suis de out coeur avec toi. Bises, ma grande.


Répondre
G

Ma pauvre Pom. je n'ai pas eu le plaisir de connaitre ta maman de son vivant mais cela ne m'empêche pas de partager, aujourd'hui, ta peine. C'est vrai que le silence d'un jardin recouvert de neige
s'accorde bien avec ta souffrance intérieure qui, comme toute grande douleur, reste muette. Bon courage...
Je t'embrasse avec tendresse


Répondre
P

Un texte très sensible. Bien à toi. Et parfaitement illustré.


Répondre
E

Pom,mes meilleures pensées pour toi


Répondre
Z

Un très bel hommage Pom. Je suis de tout coeur avec toi. Bises


Répondre